Université Inter-Âges de Normandie
Antenne de Caen

 


Lundi 8 novembre 2021 - amphithéâtre S3 049

Robert Lefèvre, peintre, entre grandeur et désamour

Sylvaine PIETTE guide conférencière nationale ind., médiatrice du Patrimoine

Vendredi 12 novembre 2021 - amphithéâtre Conté

La pyramide de Khéops
Une solution de construction inédite

Jean KUZNIAR, artisan-chercheur en sciences et techniques

Lundi 15 novembre 2021 - amphithéâtre S3 049

Le Costa Rica, paradis de la biodiversité

Micheline HOTYAT, professeure émérite (Sorbonne), rectrice honoraire

Le Costa Rica, pays tropical d’Amérique centrale s’étend sur quelque 51 100 km2, soit 0,03% de la superficie terrestre du globe mais renferme 6 % de la biodiversité mondiale. Cette richesse biologique est liée à sa position géographique et à son relief constitué d’une succession de cordillères volcaniques orientées Nord-ouest/Sud-est encadrant une plaine centrale élevée et séparant les plaines de la Côte Caraïbe et de celles de la Côte Pacifique. Cette topographique contrastée associée aux variations climatiques déterminent une diversité remarquables de milieux depuis les mangroves côtières, en passant par les forêts tropicales humides et sèches jusqu’à la forêt des nuages et aux formations herbacées sommitales. Ces couverts végétaux abritent, une biodiversité exceptionnelle tant floristique que faunistique. Cette biodiversité menacée jusque dans les années 1950 , fait aujourd'hui l'objet d'une politique de restauration et de conservation. Mais le développement actuel de l’écotourisme, n’est-il pas une menace?

Assemblée d'antenne à suivre

Vendredi 19 novembre amphithéâtre Conté

Le symbolisme de la Cathédrale de Chartres

Marc HAMONIC, ingénieur retraité et guide

Présentation de la conférence

Lundi 22 novembre 2021 - amphithéâtre S3 049

Le larynx, de l’organe vital à l organe social voire ludique

Jean-Pierre RAME, chef du département de chirurgie cancerologique (retraité).
Centre F.Baclesse

Lorsque la vie aquatique se lance à la conquête des continents il y a 400 millions d’années, beaucoup d’animaux doivent développer un réel appareil respiratoire à partir du tube digestif déjà existant; les branchies n’étaient plus suffisantes.

La première fonction du larynx est donc vitale, maintenir un calibre constant au tube aérien malgré le poids et les pressions nouvelles qui s’exercent sur l’animal devenu terrestre : un conduit à armature cartilagineuse assurant un flux d’air régulier.

Sa seconde fonction devient également vitale chez les êtres les plus évolués, protéger les voies aériennes et les surfaces d’échange pulmonaires de l’intrusion des liquides et aliments transitant par le tube digestif dont il est issu : une valve sélective à double courant à l’entrée de l’arbre respiratoire.

Sa troisième fonction apparaît un peu plus tard dans l’évolution, l’émission de sons vers le milieu ambiant en profitant de la soufflerie expiratoire : d’abord simples signaux d’urgence puis signaux codés reconnus dans un clan puis dans une espèce …Les prémices de la voix sont posés ; Homo Sapiens profitera alors du développement de son cerveau vers le cognitif et l’abstraction pour élaborer un langage puis des langues, satisfaisant son énorme besoin de communication transversale. La modulation qu’il pouvait imprimer à ce son lui sembla agréable, le larynx devint aussi le premier instrument musical de l’Homme."

Vendredi 26 novembre amphithéâtre Conté

Menaces sur l’héritage de Guillaume le Conquèrant

Philippe DUVAL, inspecteur général honoraire, membre de l'Académie des sciences et lettres de Caen

Lundi 29 novembre 2021 - amphithéâtre S3 049

Personnages d'écrivains à l'oeuvre au cinéma: Des bureaux à l'écran

Camille CELLIER, certifiée de lettres modernes-cinéma, doctorante Laslar