Université Inter-Ages de Normandie Antenne de Caen

 


Lundi 5 novembre 2018 - amphithéâtre S3 049 campus II

Troubadours et trouvères

Sylvaine PIETTE, Guide Conférencier National

Troubadours et trouvères. Existence de cet étonnant complexe idéologique qui a formé non seulement des poésies en France et dans leurs prolongements italien, ibérique, germanique qui a dominé le Moyen Age jusqu'à la Renaissance. Ce vaste mouvement poétique et social constitue l'un des phénomènes les plus importants de l'histoire des civilisations. Des monographies de troubadours et trouvères depuis Guillaume IX d'Aquitaine (le premier troubadour connu qui fut aussi le premier à s'exprimer en langue vulgaire) jusqu'aux poètes de langue d'oïl, aux Minnesänger, aux représentants de la poésie castillane, galaïco-portugaise ou du Dolce stil nuovo florentin. Conclusion sur le style troubadour reprit au 19ème siècle en peinture, sculpture et littérature...

Vendredi 9 novembre 2018 - amphithéâtre S3 049 campus II

De quoi est composé notre Univers ?
Une introduction simple à
la physique des deux infinis

Dominique DURAND , Directeur de Recherche au CNRS (LPC Caen)

Lundi 12 novembre 2018 - amphithéâtre S3 049 campus II

Stephen Hawking et les trous noirs

Godefroy KUGEL , enseignant-chercheur retraité

Le grand physicien et cosmologiste britannique, Stephen Hawking, est décédé le 14 mars 2018, il a eu les honneurs de son pays en étant inhumé à Westminster Abbey, près des immenses Newton et Darwin. Son activité scientifique, d’ordre théorique, a concerné les singularités de la Relativité Générale d’Einstein, dont le « Big bang » et les trous noirs, mais aussi la cosmologie et la gravité quantique. Il a démontré plusieurs caractéristiques de ces objets célestes particuliers que sont les trous noirs, notamment celle d’émettre un rayonnement portant son nom. Dans cette conférence, nous rappellerons l’histoire mouvementée de ces trous noirs, ces mystérieux « astres occlus » du cosmos selon Laplace, depuis leur découverte jusqu’à leur compréhension actuelle, ceci en insistant particulièrement sur l’apport spécifique de Stephen Hawking et de ses collaborateurs.

Vendredi 16 novembre 2018 - amphithéâtre S3 049 campus II

La SCI : Mine d'or ou bombe à retardement ? Pourquoi une Société Civile Immobilière

Bernard DE BETHUNE, Conseiller en Gestion de Patrimoine

Lundi 19 novembre 2018 - amphithéâtre S3 049 campus II

Du Titanic au Costa Concordia

Georges GERONDE, Officier de Marine retraité

Vendredi 23 novembre 2018 - amphithéâtre S3 049 campus II

Tourisme géologique
dans l’Ouest des États-Unis

Bernard LANGELLIER , Professeur de SVT (biologie-géologie) retraité

Récit d’un voyage dans l’Ouest des États-Unis, effectué par le conférencier accompagné d'une géologue franco-américaine. L’observation des paysages a été l’occasion de comprendre l’histoire géologique de cette région. La première partie relate l’itinéraire et montre les paysages grandioses de Yosemite, de la Vallée de la Mort, de Grand-canyon…

La deuxième partie traite de la faille de San Andreas sur laquelle nous avons marché. La troisième partie traite du point chaud de Yellowstone, des nombreux volcans de la Chaîne des Cascades et des immenses épanchements de basalte dans l’Etat de Washington.

Lundi 26 novembre 2018 - amphithéâtre S3 049 campus II

Le nombre d’Or

Anick ROUSSIERE, professeure de mathématiques retraitée

Vendredi 30 novembre 2018 - amphithéâtre S3 049 campus II

la psychologie du crime ou la théorie du passage à l'acte: naît-on criminel ?".

Sabrina DORLIN, enseignante-chercheuse à l'Université de Caen

« C’est moi et c’est pas moi », telle est la double affirmation maintes fois exprimée par certains criminels lors d’entretiens thérapeutiques menés par des praticiens (psychologues ou psychanalystes) en milieu carcéral, et qui relève du mécanisme de déni. Un mécanisme complexe qui doit mettre, pour le « coupable », en jeu tout un travail pour se reconnaître, reconnaître l’autre en victime et accepter la peine. Cela nécessite pour le praticien une analyse précise, un suivi du cheminement du délinquant, du criminel, et des facteurs qui ont conduit un individu lambda à « franchir la ligne », « à transgresser la règle, la loi », à « se détourner de la morale ».

La psychologie des conduites criminelles, cette expression revêt une question essentielle : existe-t-il une psychologie criminelle ?

La recherche d'une « personnalité criminelle » n'a guère de sens, tant sont diverses les formes et les types de criminalité : vol, fraude, meurtre ou corruption... En revanche pour des crimes spécifiques comme la pédophilie ou les meurtres en série, la notion de profil psychologique prend toute sa pertinence.

La passion du grand public pour les chroniques judiciaires, les séries policières télévisuelles, la banalisation des techniques d'enquêtes et d'interrogatoire pour le commun des mortels laissent à penser que la psychologie criminelle est une discipline contemporaine. Pourtant, la notion de « type criminel » est attachée à Cesare Lombroso (1835-1909) et à sa théorie du « criminel-né » exposée déjà dans les différentes éditions de L’homme criminel (1876), il y a près de 150 ans...