Université Inter-Ages de Normandie Antenne de Caen

 


Vendredi 5 octobre 2018 - amphithéâtre S3 049 campus II

Le château de Vaux-le-Vicomte. Un Joyau d’architecture dans son écrin de verdure

Elizabeth JACQUIER , Conférencière

Lundi 8 octobre 2018 - amphithéâtre S3 049 campus II

Bartali & Coppi : un voyage en Italie
dans les années 30 et 40

Présentation du programme de l'année

Christophe DURAND , Enseignant-Chercheur à l'Université de Caen

Vendredi 12 octobre 2018 - amphithéâtre S3 049 campus II

Entrer dans l’univers de Fernand Léger
(1881-1955) par la littérature

Annick POLIN, Professeure agrégée de lettres, certifiée d'histoire des arts

Il s’agit, dans un parcours croisé entre littérature et peinture, de décrire l’aventure artistique de Fernand Léger en tant que peintre passant de la figuration à l’art abstrait, d’analyser son rapport avec les choix artistiques du PCF, et de montrer comment il a résolument pris le parti de la modernité et a influencé les générations suivantes.

Lundi 15 octobre 2018 amphithéâtre S3 057 campus II  salle 8 à La Colline

Vermeer et les maîtres
de la peinture de genre
Retour sur l'exposition du Louvre

Elsa JAUBERT , enseignante-chercheuse à l'Université de Caen

Dans le prolongement de l’exposition événement de 2017 au Louvre, cette conférence se propose de revisiter les chefs-d’œuvre de Vermeer dans leurs rapports à ses contemporains hollandais. Le marché de l'art florissant dans les Pays-Bas du XVIIe siècle donne en effet naissance à un nouveau style, "la peinture de genre", qui se concentre sur la représentation de la vie quotidienne et de l’intimité bourgeoise, et crée des phénomènes de concurrence et d'émulation entre les peintres, De Van Mieris à Vermeer en passant par Dou, Maes, Metsu, Ter Borch et De Hooch. Jeunes femmes à la toilette, échanges de billets doux, dentellières et cuisinières, belles épistolières et concerts intimes – de nouveaux thèmes apparaissent, repris de tableaux en tableaux, chaque artiste apportant sa touche personnelle et sa vision du sujet. Cette mise en parallèle permet de restituer l'œuvre de Vermeer dans son contexte et de voir comment les peintres de l’époque étaient en dialogue permanent. Mais c’est aussi un moyen d’éclairer la spécificité et le génie de celui que l'on a appelé "le sphinx de Delft", et qui sans être isolé, reste pourtant un artiste unique, visionnaire et fascinant de modernité. Nous verrons pourquoi grâce à ce parcours pictural hollandais !

Vendredi 19 octobre 2018 - amphithéâtre S3 049 campus II

Le mythe du complot judéo-maçonnique de la Révolution française au régime de Vichy

Emmanuel THIEBOT , Historien - Mémorial de Caen